Soudan:La doctrine de Bush vis-à-vis les pays en développement, se résume en 4 mots

Publié le par Waldar

SOUDAN: SE SOUMETTRE OU DISPARAÎTRE

Donc, cette organisation porte à tort son nom de CPI et ils auraient dû la nommer Cour Pénale du Sud et de l'Est (CPSE). Vous avez sans doute écouté, mercredi, le 24 septembre 2008, le voyoucrate qui gouverne le peuple frère français, Nicolas Pàl Sarközy de Nagy-Bocsa déclarait sans aucune pudeu

«UN HOMME MEURT LORSQU'IL CESSE DE SE BATTRE POUR LA VÉRITÉ ET LA JUSTICE » DR. MARTIN LUTHER KING

La doctrine de Bush vis-à-vis les pays en développement, se résume en 4 mots : SE SOUMETTRE OU DISPARAÎTRE. La capture du bateau ukrainien FAÏNA par les Somaliens, on a découvert 30 tanks et des milliers d'armes lourdes destinées au gouvernement du Sud Soudan, cela est une preuve supplémentaire que les vendeurs d'armes dans la région de la Corne Est de l'Afrique et du Bassin de la Mer Rouge sont les néofasciste de l'administration étatsunienne et ses valets de l'OTAN dont le chef de file de vendeur d'armes n'est nul autre que le voyoucrate de la France, Sarközy De Nay Bocsa. Déjà, les néocolonialistes français sont entrain de préparer l' invasion du Soudan, à partir du Tchad et de la République Centrafricaine afin de justifier l'invasion de ce pays par leur maître Bush ! Les pays occidentaux qui demandent à la Cour pénale internationale (CPI) de juger et condamner les dirigeants des pays en développement, comme ils l'ont fait tout récem-ment, avec le président du Soudan Omar Hassan El-Bashir, ceux-ci ne font pas partie de cette organisation et/ou refusent que leurs crimes et ceux de leurs soldats ne soient pas jugés par cette instance (ex.: É.U.A., France, G.B., Israël, Italie etc.). Donc, cette organisation porte à tort son nom de CPI et ils auraient dû la nommer Cour Pénale du Sud et de l'Est (CPSE). Vous avez sans doute écouté, mercredi, le 24 septembre 2008, le voyoucrate qui gouverne le peuple frère français, Nicolas Pàl Sarközy de Nagy-Bocsa déclarait sans aucune pudeur que si le Soudan nous laisse séparer le Darfour du pays et que la France s'accaparerait du Darfour, comme l'a fait les É.U.A. pour le Sud du Soudan, nous allons retirer la plainte déposée auprès du CPI contre le Président du Soudan, Omar El-Bashir ! La vérité est que les É.U.A. et leurs valets dont fait partie la France demandent au Président du Soudan et aux autres autorités de ce pays, d'accepter l'occupation du Soudan et la fragmentation de celui-ci en plusieurs mini-États avec l'aide de leurs militaires déguisés en force de la MINUAS..., s'ils réfusent ils vont traduire les dirigeants de ce pays devant la CPI. Je me demande ce qu'il faut comme preuve de plus pour démontrer le cynisme de Nagy-Bocsa et de son maître de la Maison-Blanche.... Malgré toutes les preuves qui démontrent l'abus de cette instance par les pays occidentaux, la CPI- Cour pénale du Sud et de l'Est- reste toujours comme un épée de Damoclès penché sur la tête des dirigeants des pays en développement qui refusent le diktat de l'intégriste Bush et de ses acolytes. Selon la Constitution du Soudan, ce pays est UN ET INDIVISIBLE-. Hélas, les É.U.A. ont déjà séparé ce pays de facto en 2 partieS avec l'aide de la MINUAS : l'un est le Sud du Soudan et l'autre, le reste du pays. Il y a donc une frontière entre ces « deux pays », chacun a sa propre armée, celle du Sud Soudan est entraînée et dirigée par des conseillers de la CIA et des instructeurs du Pentagone. Cette situation est contraire au droit international, à la souveraineté et à la l'unité du Soudan. Tout récemment encore, lors de la capture du bateau ukrainien FAÏNA par les Somaliens, on a découvert 30 tanks et des milliers d'armes lourdes et destinées au gouvernement du Sud Soudan. Cela démontre pourquoi d'une part l'Occident est entrain de préparer le démantelle-ment du Soudan et d'autre part, tout en prétendant surveiller les voies maritimes de la région, il s'est avéré que ce sont eux-mêmes qui font la piraterie et le trafic illégal de toutes sortes. Les puissances européennes sont à la phase finale de préparation pour séparer le Darfour du reste du Soudan. Le Soudan, ce grand pays d'Afrique, reconnu depuis longtemps, comme ayant la capacité de devenir un jour le grenier de ce continent et d'où on vient de surcroît de découvrir qu'il regorge d'une quantité extrêmement importante de pétrole, surtout dans la région du Darfour (à l'ouest du pays), malheureusement, quoique le peuple fasse de ce pays pour restaurer une paix définitive et durable chez lui, les forces obscurantistes et néofascistes vont lui mettre les bâtons dans les roues et des obstacles humaine-ment infranchissables pour son gouvernment afin de l'empêcher de vivre en paix dans l'unité et l'harmonie. Pour justifier leurs crimes, les ennemis de l'Afrique vont mener contre le Soudan, une campagne mensongère pour l'isoler et susciter la haine de la communauté internationale afin que cette dernière reste neutre ou applaudisse une future invasion barbare et inhumaine de ce pays. Comme ce fut le cas en Afghanistan, en Irak et en Haïti, suivi du fractionnement de ce pays en plusieurs mini-États, pire encore que celui qu'on a vu surgir après l'invasion juridiquement illégale de l'ex-Yougoslavie où le peuple serbe souffre encore de ces conséquences ! Déjà, les néocolonialistes français sont entrain de préparer une invasion au Soudan, à partir du Tchad et de la République Centrafricaine afin de justifier l'invasion de ce pays par leur maître Bush ! Les attaques françaises contre le Soudan se font sous prétexte d'aider les régimes fantoches du Tchad et de la République Centrafricaine contre des invasions purement imaginaires, soi-disant fomentées par le Soudan. Alors qu'en réalité, ces 2 gouvernements fantoches sont en proie à des soulèvements populaires bien organisés, aussi bien à N'Djamena qu'à Bangui et ce, bien avant la guerre fratri-cide du Darfour (à l'ouest du Soudan) qui a été orchestrée par l'administration Bush,en février 2003, (juste au moment où on a trouvé du pétrole dans cette partie du territoire soudanais et après que la Nation soudanaise eut réussi à faire déjouer le plan diaboliqie de diviser le Soudan à partir de la guerre fratricide du Sud et ce, grâce à la clairvoyance des dirigeants du Sud, plus particulièrement, feu John Garang et de certains membres du gouvernement qui siègent à Khartoum). En toute logique, l'Union Africaine aurait dû intervenir depuis longtemps pour défendre l'intégrité du Soudan mais elle n'a rien fait et il sera trop tard lorsqu'elle se réveillera, à ce moment-là, il y aura des centaines de mini-États en Afrique.

dabio.net

Commenter cet article