La désignation du frère Timan Erdimi n’était pas unanime mais largement soutenue.

Publié le par Waldar


Soutien a l’UFR par Souggy Manouri
Chers compatriotes ; tchadiennes et tchadiens de l’intérieur et de l’extérieur, ces derniers jours, ils y’avaient eu des développements à grande échelle à l’Est de notre pays au sein de la résistance nationale. Des changements qui ne sont pas seulement substantiels mais aussi de grande envergure étaient marqués par des visions, des approches et des propositions nouvelles pour redessiner d’une façon efficace l’image et les stratégies de la force de la libération. Comme vous tous, nous sommes émus et très touchés par la souffrance de notre peuple.

 

Vous savez que ces derniers temps, notre peuple ait été plongé intentionnellement d’une façon très cruelle dans une misère périlleuse par un dictateur cynique, halluciné et aux abois. Les cris de détresse et les prières de notre peuple nous ont obligé d’accepter les options les plus aigres en brisant toutes les barrières et surmontant tous les obstacles égoïstes.  

 

La lutte armée contre le régime dictatorial, mafieux et irresponsable de Deby a commencé pour certains depuis presque deux décennies. Depuis les défections massives de la Garde Républicaine de Deby en Octobre 2005, nous avons assisté à la création de plusieurs mouvements rebelles contre la dictature en place.   

 

Ces mouvements avaient mené des combats féroces et de rares intensités contre la milice dictatoriale de manière parfois séparée, en coordination, et même en coalition en 2008. Toute fois, jamais nous avons pu déraciner la dictature barbare de Deby. La raison est simple. Nous n’avons jamais su et essayé d’exploiter les aspects et les points essentiels de ses faiblesses. Par conséquent, les pertes humaines et matérielles étaient énormes et au delà de l’imagination sans pourtant parvenir à déloger Idriss Deby de son palais présidentiel.

 

A cet effet, les mouvements de la résistance nationale en conclave à l’est de notre pays depuis plus de cinq mois ont décidé volontairement de se retrouver dans une même entité et sous une seule plateforme politique.

 

C’est la première fois dans l’histoire de notre révolution que le 15 Décembre 2008, les différents mouvements armées tchadiens parviennent à signer un manifeste d’un seul programme politique donnant naissance à l’UFR (l’Union des Forces de la Resistance) suivit de la signature le 18 Janvier 2008 de ses règlements intérieurs et son statut particulier. Cette fois ci, les mouvements composant l’UFR ont décidé d’arracher la terre sous les pieds de Deby. Pour cette raison, Monsieur Timan Erdimi a été désigné par consensus le président de l’UFR.

 

La désignation du frère Timan Erdimi n’était pas unanime mais largement soutenue. A peine élu, l’information a ébranlé le régime dictatorial de Deby comme si le palais rose a été littéralement frappé par un séisme politique. Les résultats attendus de la nouvelle coordination regroupant tous les principaux mouvements de l’Est sont énormes.

 

Nous tenons l’occasion pour féliciter le Camarade Timan Erdimi pour avoir été élu président de l’UFR et nous adressons nos remerciements à tous ceux qui ont contribué à la formation de la nouvelle coalition.

 

Cher frère Timan Erdimi, vous n’avez aucune excuse à partir de ce jour de ne pas remporter cette guerre contre le mal ; ces combats contre la milice dictatoriale. Vous avez le support de tous les dirigeants des différents mouvements révolutionnaires. Vous avez la confiance de leurs hommes et chef militaires. La diaspora multiplie ses articles pour vous soutenir et le peuple espère de vous un changement réel et un bon avenir. Pour la cause nationale et le changement démocratique, pour libérer notre pays et mettre fin a la misère de notre peuple, nous vous donnons un soutient total. Que les combats soient cette fois-ci décisifs et sans des dégâts excessifs. Vive l’UFR, vive le changement démocratique et vive le Tchad. 

 

Souggy Manouri

Commenter cet article

ANTIFOU 27/01/2009 11:34

Que se soit le col Adouma, Djerem, soubiane ou A kougou se sont tous leur oncles directs, Que se soit Tom ou son frere Timan se sont les meilleurs amis du defunt, tous leurs parents paternels et maternelles sont tous au Darfour, il ont plus de gens impliqués que n importe quel tchadien detrompez vous.Apres février meme les jeunes étudiants habitans le domicile d'Ibni ont tous rejoint le front Est.Pour moi les enfants de mon tres respecté oncle IBNI doivent conserver l'option politique de leur père, soyez intteligent comme je vous le dis tout le temps, nous on fais deja le boulot. Notre famille à trop donné dans cette lutte, on a perdu notre brave oncle M Issa, un homme calme et humble comme IBNI, puis IBNI lui meme et beaucoup d'autres martyr inconnus.J'écris de Khartoum où nous suivons la structuration de l'UFR en vu de chasser Deby et de punir au plus vite les criminels en liberté.Mes cousins instruits et bien éduqués, tranquillement vous regoindrez Ndjamena au moment venu pour aller poursuivre l'oeuvre d'IBNI, ce grand homme, ne vous mellez pas de ça meme si vous avez la haine reagissez plutot par raison que par passion, vous etes avoocat, enseignants,..certains suivrons un autre chemin mais instruisez vous comme l'aurai souhaité oncle IBNI comme on l'appelai.Soyez posé, n'insultez pas meme si vous avez la haine, soyez grand comme IBNI.Les Lol et autres de la CPDC et consort laissez les, il sont déja mort politiquement, ne les attaquez pas meme s'ils ont vendu oncle Ibni.Vous n'avez pas a vous justifiez de quoi que se soit, demain IBNI aura une université, un rond point,une Fondation, bref des édifices à son nom et les enfants des enfants.......de vos enfants verrons ça et serons fiers de ce que leurs arrière....arrière grand père a été pour ce pays.Ne repondez pas aux petits voyous à la recherche de reconnaisance sur la scene tchadienne et qui agissent ça et là, ce bout de torchon je l'ai remarqué il ya déja quelques mois dans un des sites poubelles...Le chien aboit mais la caravane passeMahamat saleh Ahmat Mahama Saleh

Petit 27/01/2009 10:55

Le voilà, le vrai petit fou. Il est fou même dans la vie de tous les jours. nLa fuite de hache hache l'a rendu fou depuis qu'il est petit.

RDPL 27/01/2009 10:21


La chronique du petit fou par Mahamat Abakar - Ambenatna


Le petit fou était un animateur hors pair de la RNT, il n'est plus de ce monde malheureusement, je lui dédie cette chronique pour lui faire un clin d'œil.
Qu'est ce que le petit fou a capté pour vous partout dans le monde ?
A Paris, il parait que Ahmat Yacoub, bien que son site ait annoncé qu'il « a tiré sa révérence  » pour dire qu'il va rallier, c'est bizarre en général, on utilise l'expression «  tirer sa révérence » pour annoncer la mort de quelqu'un, est ce que c'est la raison du refus de Ahmat Yacoub de rentrer à Ndjaména , il est superstitieux comme un marabout ? Je ne pense pas, un cafard parisien a dit au petit fou qu'il a peur parce que quelqu'un lui a rapporté les paroles de Deby, du temps où il frappait sur Deby, Deby a dit :
« Celui- là, le jour où il mettra les pieds ici, mettez- le nu sur un âne et promenez-le au marché ! Ouaye ! Ouaye !
Toujours à Paris, les fils d'IBNI sont terribles, quelqu'un m'a dit, tu sais un jour je suis allé participer à une marche de protestation au sujet de la disparition de leur père et j'ai entendu un des fils d'Ibni dire en montrant 2 autres compatriotes venus eux aussi marcher ; Mais ceux là ce sont des politico militaires, c'est pas possible qu'est ce qu'ils font là , ils vont nous gâter les choses. Ha ! Dounia !
A Khartoum, il parait que Adouna Hassaballah est très en colère contre son staff, « mais comment vous nous faites une chose pareille, comment avec tous les gars qui sont à Paris, vous nous choisissez un chamorokha(M K) ,débrouillez vous mais qu'il dégage ,Harsoum ! Soubana !
Consommer cette chronique sans aucune modération. Ne pas envoyer de mails « pour répondre » le petit fou a bloqué sa boite de réception.
A brusquement les amis…
Le petit Fou
Mahamat Abakar