M. Erdimi nous disait que le système qu’il a lui-même érigé autour de son oncle pendant quinze ans est mafieux, corrompu et antinational ; alors que peut-on attendre de lui ?

Publié le par Waldar

Guihini Korei : vers quelle alternative ?

Le peuple tchadien est aujourd’hui doublement consterné et profondément insulté par l’opposition armée :

 

Consterné par la désignation de M. Erdimi, neveu et ex directeur de cabinet de son oncle de président Deby à la tête de la coalition des mouvements armés sous la bannière  de UFR.

A M. Erdimi, nous reconnaissons ce courage et cette action décisive rare dans le milieu politique national de rompre avec ce système corrompu et mafieux qu’on a soit -même conçu et consolidé autour de Deby alors que, même ceux qui ont rapproché Deby par votre biais lui sont restés platement fidèles jusqu’à la limite de la soumission.

 

Cette désignation bon gré-malgré n’est pas passée comme une lettre à la poste mais elle a reçu une bonne oreille de la part du peuple tchadien qui, apparemment, selon l’évolution de cet échiquier de Hadjar Marfaîne, ne mérite aucune considération de votre part.

 

M. Erdimi nous disait que le système qu’il a lui-même érigé autour de son oncle pendant quinze ans est mafieux, corrompu et antinational ; alors que peut-on attendre de lui ? A mon sens et à bon escient : RIEN.

Sur le principe de la lutte anti Deby, je crois que tous ont le même dénominateur commun, seulement certains luttent pour la vie et d’autre pour le bonheur.

S’il est vraiment soucieux de ce qu’endure le tchadien lambda - avec ce que nous radote à longueur de journée ces derniers jours (depuis sa nomination) à l’exception de deux articles de M. Ali Hissein qui demande « une rectification du tir », les messages de félicitation fusent de partout même de ceux qui nous disaient « TST » ou Tout Sauf Timan »- qu’il est le seul détenteur de la formule « ouvre toi sésame » du Palais rose et parrain du MJE capable de remettre le Dr Khalil vivants aux soudanais.

Il serait plus louable, humble et patriotique d’être un facilitateur pour la résolution de cette question en apportant sa contribution aussi vitale qu’elle soit à une personne plus consensuelle et fédératrice à travers laquelle les aspirations du  tchadien trouvent leur sens.

Doublement consterné et atterré par la nomination du sinistre Guihini Korei, celui dont les mains sont entachées du sang de milliers de tchadiens sous le règne de la DDS porte la parole des Forces de la Résistance (dirait Dr Ley) pour libérer le peuple tchadien : de quoi ?  Avec Guihini Korei on va vers quelle alternative?

L’art de vivre dont l’art de la politique est un aspect, consiste d’abord à ne jamais froisser les autres et, surtout pas tout le temps.

Chers révolutionnaires - de Adoum Yacoub à Albadour Acyle, de Assali à Tollimi - cet acte aberrant et même ignoble -de nommer Djoudj wa Madjou, en l’occurrence, les tortionnaires, les délateurs et autres petites âmes au sein de l’UFR; auxquels des hommes intègres, réfléchis ou du moins raisonnables n’auraient pensés- relève de l’abus de confiance. 

Cette manie de sous-estimer l’intelligence et la psychologie de la société tchadienne, lui miroitant toujours des calculs justes avec des résultats toujours faux risque cette fois-ci, de vous surprendre. Il n’est plus le même que celui que vous avez dupé pendant des années mais aujourd’hui vous avez affaires à une frange qui préfère agir et non subir, voir et non croire : les sociétés évoluent !

On se rappelle bien, quand le journal le Temps avait posé la question au défunt Y. TOGOIMI si Guihini est le représentant du MDJT, il a rigolé ! ! !

Entre Nouri et Erdimi, il y’a au moins un qui se moque de nos martyrs, nos veuves, nos orphelins et de ceux  qui n’ont et ne verront jamais le Tchad à cause des gens comme ce sinistre personnage et autres ex membres de l’UNIR au sein de votre bureau actuel.

Si aujourd’hui Ms Abelwaid Aboud, Adouma, Albadour veulent nous ramener Hissein Habré, qu’ils nous le disent haut et fort pour qu’on reprenne le chemin de Maiduguri, Cotonou ou Tripoli.

Leconard Déchainé
leconardechaine@gmail.com

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

ISSA 31/01/2009 20:57

Je pense que M. Leconard Dechainé ferait mieux de fermer sa sale gueule.Car je trouve qu'il est vraiment de mauvaise foi.De quel meurtre veut -tu accuser Guihini Korei?Ce qui vs ont defendu de l'esclavage libyens hier, c'etait ceux que tu accusait aujourd'hui.Et aujourd'hui, il continue se battre pour la liberation de la patrie sous cette tyranie debyenne malgré les assassinas sur sa ou ses familles. Alors, tu ferait mieux de fermer ta salle gueule.Sinon il fo se montrer sans se cacher par un pseudo si on accuse.Sauf, les lâches font ça.Je conseille aux auteurs des sites de ne pas publier des diffamations sans l'identification veritable de leurs auteurs.

acheik djinet 31/01/2009 14:46

patriote tu es bizare,et alors si ali souleyman a ecrit il est où le probleme ke le conard dechaîné d'exprimer son point de vu,tu crois ké c'est une course le fait d'ecrire le 1er sur internet, detrompe toi wallahi a cause de raisonnement coe le tien k'il m'arrive de fois d'être degouté de visisté les sites, ali souley n'a rien dit d'important on a decouverte dans les reactions d'apres ké les argument les plus irrefutables de contestation ont été demontrer avec simplificite  et claire voyant par les fréres ali hissein , letchadieninterge,et djibrine,tu sait les ecrit de ali tellement k'il est instable ,il peut tout dire mais personne s'interesse et prend au serieux c'est toujour des interventions vague et fade k'il fait je suis désolé

le patriote 31/01/2009 11:12

M. leconard si vous avez de la bonne foi, c'est d'ailleurs le professeur Ali Souleymane qui le premier  a critiqué et exprimé avec force amertume au nom de notre peuple son indignation quant a la nomination  de timan comme president de l'UFR. Ali Hissein n'a fait que lui enboiter le pas. Soyant honnettes et sinceres meme si Ali Hissein est ton parent. Voici les choses sont dites. Les paroles du professeur Ali Souleymane demeurent dans nos coeurs de facon indelebiles.