Indignes et petits sont ces “chefs” rebelles qui ont accepté ce “compromis” de la honte, cette capitulation sans résistence, cette prosternation sans gêne devant le Soudan.

Publié le par Waldar

paroles d'un Tchadien lucide.

Admettons qu’ainsi sont les choses et que chaque jour qui passe sous les cieux assombris des Tchadiens meurtris depuis tant d’années, surgissent, aubes après désespérances, les mêmes leurres d’une même réalité cyclique que nous suivons aveuglement, un peu comme les moutons de Panurge.
Admettons que nos “voisins” de l’est , acculés par je ne sais quelles pressions, se voient dans l’obligation de poser leurs derrière sur la morale politique, et surtout sur l’expression réelle de la voix du peuple tchadien, se trouveraient contraints de nous fourguer, pour la troisième fois de suite (si cette nouvelle entreprise réussirait), un “président” tiré de la poche dorsale de leur djelaba.

Admettons que les Tchadiens, fatigués par tant d’années d’oppressi

on et d’injustice, d’humiliation et de souffrance sous le règne de Déby, se trouveraient disposés à considérer toute offre d’alternance que leurs proposeraient la France ou les puissants voisins, juste pour ce débarrasser de la calamité actuelle.
Admettons enfin que tous les opposants armées au régime de Déby, comme aveuglés par une brusque cécité, acceptent ce “consensus” de façade et se mettent au rang derrière Timane, excroissance dangereuse de ce même mal qu’il s’évertue aujourd’hui de vouloir faire disparaître.

Alors, sous quels profiles allons-nous nous présentés devant ce peuple, quelle justifications pourrons-nous lui fournir pour lui faire admettre que nous souhaitons remplacer le tyran honni par ceux-là mêmes qui furent les concepteurs du système Déby et les idéologues patentés de ce pouvoir clanique et criminel ? Que répondrons-nous lorsque le peuple nous opposera l’inévitable interrogation : “Tant de morts pour remplacer Déby par Timane, l’oncle par le neveu ?”

Que nous avons sacrifié nos convictions sur l’autel de nos intérêts ssinguliers? Que, face aux contingences ponctuelles, nous avons opté pour la facilité en baissant promptement l’échine au lieu de faire face aux pressions et de demeurer fidèles à l’aspiration intrinsèque de nos concitoyens ? Que le réalisme politique prime, à nos yeux, vraissemblablement très peu éclairés, sur les idéaux fondateurs de nos luttes ?

Indignes et petits sont ces “chefs” rebelles qui ont accepté ce “compromis” de la honte, cette capitulation sans résistence, cette prosternation sans gêne devant le Soudan. En fléchissant aussi facilement, vous justifiez devant eux l’image qu’ils ont toujours eue du Tchadien : un “citoyen” dénué de tout nationalisme, un être capable, pour parvenir à ses fins, de boire toutes les humiliations imaginables. El Béchir et les soudanais n’en ont cure de l’avenir du Tchad ! El Béchir et les soudanais crachent sur les rêves des Tchadiens ! El Béchir et les soudanais s’en foutent éperdument de ce qu’endure notre peuple depuis 18 ans à cause de cet homme qu’ils ont porté eux-même jusqu’au palais de N’Djaména ! Tout ce que cherchent El Béchir et les soudanais, c’est de se servir des jeunes Tchadiens comme d’un rempart pour contrer un Occident qui l’accule chaque jour plus serré.

Il faut que vous compreniez, chers “chefs rebelles”, que la noblesse de votre lutte ne se mesure pas à l’aune des soutiens étrangers que vous mobiliserez, mais plutôt à travers la légimité que vous confère le peuple. Comprenez aussi qu’une rebellion est une lutte de longue haleine qui exige beaucoup de sacrifice, et surtout une impertubable constance dans les objectifs poursuivis. Tant pis si cela prend plus de temps, pourvu seulement que personne ne déroge aux principes fondateurs de cette lutte à savoir concrétiser les aspirations de liberté et de démocratie de notre peuple. Oui, cette vraie aspiration à la liberté et à l’égalité, mais pas celle aujourd’hui galvaudé par vous, à cause de votre nombrilisme… impardonnable. Alors ressaisissez-vous ! Combattons Déby avec toute la détermination qui sied, mais ne cédons pas à la tentation de la facilité qui conduit irrémédiablement vers le désenchantement.

Quand le Kanem et le Lac Tchad brûlaient sous les représailles de Déby, après la perçée du MDD, les Erdimis étaient aux commandes ! Quand les Beyidi et Bisso Mamadou se faisaient tuer, les Erdimis étaient aux commandes ! Quand Déby assassinait Kotty et jetait la dépouille de Bichara Digui à côté du lycée liberté, les Erdimis étaient aux commandes ! Quand, après les massacres de Ngneguelim, les sbires de Déby semaient des cadavres des Ouaddaïens entre Klep-Mat et la Rue de 40, les Erdimis étaient aux commandes ! Quand les Déby humiliaient des Pères de famille tchadienne, toute régions confondues, en enlèvant puis violant leurs filles, les Erdimis étaient aux commandes ! Et j’en passe…de tous les crimes économiques par les jumeaux commis, de tous les abus du pouvoir par eux exprimés tout au long de leur règne, de tous les réseaux quasi mafieux par eux crées sous le chapiteau de l’oncle protecteur, et de toutes les formes de clientélismes et de mercantilismes par eux érigées en système, avec la bénédiction avouée de Déby, pour précipiter notre administration dans les abysses de la déchéance et de la dépravation. Alors chiche, les Erdimis ne sont pas la solution pour un Tchad nouveau fondé sur une base d’équité et d’égalité entre tous les citoyens !

Que ceux qui se bercent d’illusion avec ces siamois préparent déjà leur réveil ? Il sera très douloureux.

Parole d’un citoyen lucide.
c'est un commentaire tiré sur tchadoscopie

Alhiwar Al-Ifrighi news

Commenter cet article

brahimkorei 05/03/2009 22:42

j t soutiens farouchement cette veracite que vous avez  avoue car le peuple tchadien n est pas dupe face a cette atrocite que les erdimis et deby ont commis volontairement .je trouve cela tres paradoxale.pour finir j vous encourage a dire les realites telles qu elles sont tres cher compatriote.

Wènou ??? 04/03/2009 15:56

Je n'ai pas vue cet article sur tchadoscopie

DF 04/03/2009 14:47

"Tchadien lucide", envoie des preuves

Daugolé 04/03/2009 12:50

   Slt manEn faite tous ceci est vrai, et 90% des tchadiens le pensent , mais ils le disent pas, courage à toi .

tcomtchad 04/03/2009 12:00

En fait, Al Ifrig et tchadoscopie ont copié le "paragraphe du jour" publié depuis hier sur TCOMTCHAD.