Youssouf Saleh Abbas (YSA) ne sert plus à rien

Publié le par Waldar

Youssouf Saleh Abbas (YSA) poussé vers la sortie

Cefod: Le Temps écrit que YSA était arrivé à la Primature au moment où le régime traînait plusieurs casseroles : affaire Ibni, les violations graves des droits de l’Homme au lendemain du retrait des rebelles de la capitale, etc. Le pouvoir avait donc besoin de quelqu’un de la trempe de YSA pour entrer dans les bonnes grâces de la communauté internationale, très gênée par le sort réservé à Ibni Oumar. Mais aujourd’hui, relativise-t-il, nous sommes à des années-lumière des événements de février 2008, le rapport de la commission d’enquête a permis aux stratèges du pouvoir de faire revenir le régime dans les bonnes grâces de la communauté internationale. Alors, YSA ne sert plus à rien, selon ses adversaires. « Même s’il n’a pas rempli la mission principale pour laquelle il a été appelé à la tête du gouvernement, celle qui consiste à conduire les accords du 13 août 2007 jusqu’aux élections, beaucoup de détracteurs estiment que l’homme a fait son temps et doit décamper », chute-t-il.

Commenter cet article