Mandat d’arrêt international contre Oumar Hassan El-Béchir: aucune réaction de la part des officiels tchadiens

Publié le par Waldar

Mandat d’arrêt international contre Oumar Hassan El-Béchir

Cefod: « Remarquable mutisme », titre l’éditorialiste de N’Djaména bi-hebdo qui s’étonne qu’à l’annonce de la décision de la CPI de poursuivre le président soudanais Omar Hassan El Béchir, l’on n’a perçu aucune réaction de la part des officiels tchadiens. Et pourtant, relève-t-il, il n’y a pas longtemps Déby Itno avait publiquement regretté, au mépris de la courtoisie, que les chefs d’Etat des pays membres de l’Union africaine aient manqué d’audace pour condamner le président soudanais pour ses menées subversives au Tchad. Le Bi-hebdo donnent deux raisons à cela : d’abord, en prenant l’air du temps, nos dirigeants se sont rendus compte que seuls les occidentaux avaient applaudi la poursuite du président soudanais. En second lieu, une autre raison doit être tirée de la genèse du conflit au Darfour. « Contrairement à ce qu’il proclame, Déby Itno sait très bien qu’il est à l’origine de la rébellion du Darfour qui a conduit aujourd’hui Omar El-Béchir sur l’échafaud », écrit le journal. « Or, pour reprendre un adage populaire tchadien, la lame qui a rasé Hassan rasera Idriss », chute l’éditorialiste du bi-hebdo.

Commenter cet article

ss 18/03/2009 15:31

Je demande encore une fois de plus aux gerants de Tchadhanana Mr  Moussa Korom et Mr Abdelaziz Koulamallah a plus de RETENUE car les lecteurs Tchadiens n'ont pas besoin de lire des debats a caractere Ethnique ou la Vie privee de l'un d'entre vous.
Si vous insistez et souhaiterez vous ds ce sens,croyez moi vous allez vous discrediter vous memes aux vues des internautes Tchadiens et il sera difficile pour vous de regagner la confiance des Tchadiens.
Merci.
Par un Tchadien de pseudonom ss qui reve pour un Tchad Meilleur.