Crise sociale au Tchad: gaz butane. « Où en trouver ? A quel prix ? Y’en aura-t-il suffisamment pour tous les ménages ?

Publié le par Waldar

Crise sociale

« Vous avez dit protection de l’environnement ? », s’interroge l’éditorialiste de la revue Tchad et Culture qui estime qu’à défaut d’une anticipation censée aider à prévenir les problèmes, il est de la responsabilité des gouvernants de trouver des solutions à ceux qui se présentent. Mais, déplore-t-il, pour tout ce qui concerne le social, aucune anticipation ou presque. Prenant le cas de l’interdiction du charbon de bois et du bois non mort, l’éditorialiste de cette revue indique que cette mesure, aux dires des autorités, obéit à une volonté de protéger notre environnement. Malheureusement, poursuit-il, en sus du charbon, on interdit l’utilisation de tout bois et on a proposé comme énergie substitution le gaz butane. « Où en trouver ? A quel prix ? Y’en aura-t-il suffisamment pour tous les ménages ? », s’interroge le journal qui constate qu’il n’y a pas de réponses à ces questions qu’on devrait avant tout se poser car le bon sens l’exige. Le journal souligne qu’il appartient aux pouvoirs publics de trouver les solutions les mieux adaptées à la protection de l’environnement. Mais, il faut que les stratégies imaginées et mises en place le soient en accord avec les populations locales. « Il est nécessaire de revoir en profondeur l’approche du problème par le gouvernement tchadien, en privilégiant la sensibilisation des populations et leur prise en compte comme principal acteur de la protection et de la gestion de leur environnement », chute-t-il

cefod

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article