« Il n’y a aucun accrochage, aucun affrontement quelque part. Tous les fronts sont calmes » par Kamougué

Publié le par Waldar

Le Général Kamougué rassure la population

« Il n’y a aucun accrochage, aucun affrontement quelque part. Tous les fronts sont calmes », rassure dans Le Progrès, le ministre la défense nationale, le général Kamougué Wadal Abdelkader, lors de la visite du président Idriss Déby Itno aux forces de défense et de sécurité, à leur départ de Djermaya, le lundi 06 avril 2009. Ces forces seront redéployées à Mongo, pour toute éventualité, informe le ministre de la Défense nationale. Le mouvement des troupes observé ces derniers temps, répond à une meilleure sécurisation du pays, souligne-t-il. « Il n’y a aucun mercenaire sur le territoire tchadien. Ils sont au Soudan. Et, à ces forces prépositionnées, il n’y aura plus de combat à N’Djaména, si combat il y a », declare le ministre.

De son côté, L’Observateur, prudent, relève que c’est une déclaration qui intervient à un moment où les internautes parlent d’une probable attaque rebelle sur N’Djaména. Lassés des déclarations à caractère politique et ne voulant plus être victimes comme ce fut le cas en février 2008, les Tchadiens restent sur leurs gardes, car, rappelle le journal, par le passé, bon nombre de ministres tenaient les mêmes propos rassurants, lorsque le FUC a frappé sur N’Djaména, à la surprise générale. Idem en 2008, quand les rebelles s’approchaient de N’Djaména, le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité Publique annonçait à la population que la situation était totalement maîtrisée par les forces de défense et de sécurité.

cefod

Commenter cet article