à la frontière Soudano-Tchadienne les moteurs des pick-up commencent à chauffer

Publié le par Waldar


C’est presque devenu une habitude, à chaque fois qu’une négociation démarre, on entend dans la foulée des bruits de botte.


Alors que les trois EX présidents mandatés par l’UA sont à N’djamena pour discuter de conflit de Darfour et alors que à Doha, émissaires Tchadiens et Soudanais tentent de réanimer les relations bilatérales ; à la frontière Soudano-Tchadienne les moteurs des pick-up commencent à chauffer.


Une source gouvernementale Tchadienne affirme que les adversaires du président Deby se préparent à lancer une attaque.


Selon une source au sein de cette coalition rebelle baptisée l’UFR des véhicules auraient même déjà franchi la frontière.


Au Soudan le porte parole du ministère des affaires étrangères affirme au contraire que les rebelles Darfouriens du MJE ont massé à la frontière  plus de 120 véhicules tout terrains équipés pour le combat ; il a ajouté sans apporter cependant des preuves que 5 ressortissants Tchadiens avaient été interpellé au Darfour ouest par l’armée soudanaise.

 

Ces dernières semaines les rumeurs d’une attaque sur N’djamena ont repris de plus belle.


La question avait d’ailleurs été évoqué lors de passage de 2 délégations, une Tchadienne et une Soudanaise.

 

Et selon nos informations, Khartoum aurait fait savoir à Paris qu’elle ne tôlerait pas d’avantage la présence en territoire Tchadien des bases arrières du MJE, le mouvement rebelle de Khalil Ibrahim.


Source : RFI

Transcrit par Waldar

Commenter cet article