Communiqué de presse N°012/UFR/BE/09

Publié le par Waldar















  les raisons qui nous conduisent à ne pas publier des communiqués macabres :

Alors que le régime dictatorial de Deby mène désormais sa guerre par médias interposés annonçant tantôt avoir fait 225 morts, et se contredisant la minute d’après en annonçant plutôt 125 morts parmi les forces de la résistance, déclarant tantôt avoir récupéré 127 véhicules de l’UFR et détruit 93 autres, pour se rétracter ultérieurement et n’annoncer que 67 véhicules pris et 73 détruits, puis, pour finir, une dizaine seulement de véhicules pris, les choses se passent autrement sur le front.

La principale raison est que, en dehors des mercenaires, particulièrement nombreux du MJE Soudanais qui combattent pour Deby, le reste des éléments de sa milice sont des compatriotes. Or ce n’est pas de gaieté de cœur que l’on mène une guerre, avec ce qu’elle implique de pertes en vies humaines dans un camp comme dans l’autre. Qui plus est, une guerre contre quelques-uns de ses compatriotes qui ont délibérément fait le choix de se constituer en menace permanente contre la survie d’un peuple comme celui du Tchad, qui ne demande qu’à vivre librement et à jouir des richesses dont la nature l’a doté.

Par conséquent, les responsables de l’UFR estiment qu’il n’y a pas de raison qu’ils célèbrent la mort des soldats de Deby qui ne tombent sur le champ de bataille que pour avoir suivi aveuglement ou bien parce que forcés de le faire, une clique de gangsters qui veut disposer du Tchad comme d’un bien familial ou disparaître avec lui.



Communiqué de presse
N°012/UFR/BE/09


Synthèse du bilan

Au moment où le peuple tchadien attend sa délivrance de la dictature cupide et vorace, les vaillants combattants de l’UFR ont opéré des batailles décisives sur le chemin de la libération. Dans le souci d’épargner les pertes civiles,  nous avons évités les agglomérations, l’UFR a entraîné les forces ennemies dans un no man’s land.

Le gouvernement fantoche de N’Djamena a livré un bilan fantaisiste qui dénote la faiblesse et l’indécence de l’esprit de ses auteurs. Le 6 et le 7 mai, les vaillants combattants de l’UFR ont fait une bouchée la soldatesque de Deby sur l’axe Am Timane – Haraze - Magagne. Le bilan  de la bataille est le suivant :

A - Bataille du 06 et 07 mai sur l’axe Am Timane - Haraze – Magagne

  1. Côté ennemi :

Matériels détruits :

  • - 7 chars BMB 
  • - 4 véhicules équipés de 106 mm ;
  • - 5 véhicules équipés de 14,5mm bitubes ;
  • - 5 Véhicules équipés de 107mm ;
  • - 4  véhicules de transport de troupes ;
  • - 6 véhicules équipés de 12,7mm ;
  • - 2 gros porteurs chargés de munitions ;

Matériels récupérés :

  • - 4 véhicules équipés de 12,7 mm ;
  • - 1 citerne de carburant.
  • - 1 VLRA équipé de 37mm ;
  • - 1 gros porteur chargé de vivres ;                           

175 prisonniers dont 12 officiers ;

  1. Côté UFR
  • 6 blessés et 2 martyrs

B - Bataille du jeudi 7 mai 2009 à Am-Dam

C’est une bataille historique où l’ennemi a concentré l’essentiel de ses moyens  matériels et humains, venant  des garnisons  de Mongo, Abéché, Adré et d’Addé ; cette bataille a duré sept heures de temps.

Le bilan est le suivant :

  1. Côté ennemi :

Matériels détruits :

  • - 22 chars  BMB et AML ; 
  • - 130 véhicules équipés d’armes lourdes et de transport ;
  • - 2  lances roquettes multiples ;  

112 prisonniers dont l’adjoint commandant des opérations, le Général Bakhit Ahmat Djouma.

Nous déplorons 3 morts sur le champ d’honneur.

Dans la journée du 8 mai au matin, un hélicoptère MI 24 et un bombardier Sukoï, ont été abattu à Ouadi Haouich.  

Le bilan détaillé de la bataille du 08 mai 2009 sera publié ultérieurement 

Fait à Modeïna, le 09 mai 2009

 
Pour le Bureau Exécutif (BE) de l’UFR,
Le Délégué à la communication, Porte-parole Adjoint,
Ali Ordjo Hemchi
Tel : 00 88 216 68 21 53 63
Delegationcomufr@yahoo.fr 

Commenter cet article