Secour appelle les militaires de Deby à baisser les armes et à une neutralité de la France

Publié le par Waldar

Des enjeux importants confrontent le Tchad. Cela annonce des virages difficiles, qui vont demander beaucoup d’énergie et la plus grande cohésion possible. Les efforts pour donner au Tchad son élan et pour combler ses retards méritent de devenir la priorité des priorités. Et la chose est assez urgente pour que l’on s’engage sur ce chemin le plus rapidement possible.

Ce que je suggère, c’est que les pro-Deby, et plus particulièrement les militaires, cessent de défendre Deby leur objectif premier, qu’ils défendent les intérêts du Tchad d’une autre façon, avec d’autres objectifs. Le temps est venu pour ces militaires de déposer les armes, d’abandonner le combat dans la forme qu’il prend depuis plus 50 ans, de modifier le programme  pour l’ajuster à la réalité Pays.

Deby est incapable de contenir les rebelles a la frontière ou de faire face a cette dernière, c’est pourquoi il préfère la guerre dans des grandes villes avec une grande perte humaine,  lui-même l’avait annoncé que « le jour où je laisserai le pouvoir il y aura aucun preneur ».

D
eby  fait la guerre que pour garder son pouvoir, les militaires Tchadiens doivent défendre le peuple et nos le pouvoir décadent de IDI, l’expérience de 2 février nous à montré clairement que seulement les civiles qui payent de leur vie. Ce qui est sure le pouvoir  vacillera tôt ou tard.

Je pense sincèrement que la meilleure chose qui pourrait arriver pour le Tchad à ce stade très précis de son histoire où les voyant force de l’UFR libère notre patrie de la dictature, mais aussi que c’est la meilleure voie à suivre pour les vrais militaires sincères et raisonnables, épris du Tchad, mais réalistes. S’ils croient au Tchad des Tchadiens mais pas de Deby  ou seulement d’une ethnie  et s’ils veulent le faire progresser, c’est la stratégie la plus porteuse.

Par ailleurs Quand ça craque au Tchad, lorsque la situation militaire, politique ou sociale devient trop critique, lorsque les populations se soulèvent contre leurs oppresseurs (IDI et compagnie), étrangement l’Etat français n’est jamais loin… Toujours aux côtés de ses fidèles amis, malgré les morts et la répression.

En dehors de toute action concourant à un dialogue inclusif, c’est-à-dire le dialogue politique inter-tchadien sans exclusif, la France n’a pas d’autre rôle à jouer au Tchad ! Or chaque jour, la France donne la preuve que seuls ses intérêts occultes et ceux de ses sous-fifres locaux comptent. Elle soutient aveuglément un dictateur au détriment du peuple tchadien.

De ces faits je lance un solennel appel à tous les pays amis et particulièrement à la France d’aider le peuple tchadien et de cesser tout soutien a ce dictateurs d’IDI.


Issa Djimet Haliki alias Secour

Commenter cet article