Le Tchad "doit négocier avec les rebelles" selon l'ONU

Publié le par Waldar

Le Soudan accuse le Tchad d'avoir mené des raids aériens dans la nuit de vendredi à samedi, ce que le pays a implicitement reconnu.

Les rebelles tchadiens mènent régulièrement des offensives contre le Tchad depuis le Soudan (Reuters)

Les rebelles tchadiens mènent régulièrement des offensives contre le Tchad depuis le Soudan (Reuters)

Le secrétaire général adjoint chargé des Affaires politiques de l'ONU, Haile Menkarios, a estimé samedi 16 mai que, dans le conflit, où le Tchad et le Soudan s'affrontent, N'Djamena devait "négocier avec les rebelles tchadiens" qui mènent régulièrement des offensives à partir du Soudan voisin.
Une source diplomatique occidentale en poste dans la capitale tchadienne, a estimé que les tensions entre le Tchad et le Soudan présentaient un "réel risque d'escalade" entre les deux pays, alors que Khartoum accuse N'Djamena de mener des raids aériens sur son territoire. Cette source a précisé que le risque d'escalade n'était pas que verbale. Elle a jouté: "c'est une source d'inquiétude. Nous suivons la situation de près".


Le Soudan évoque "des éléments étrangers"


Le Tchad est accusé d'avoir mené des raids aériens vendredi et samedi sur le territoire soudanais, ce que N'Djamena a implicitement reconnu.
Le porte-parole du gouvernement tchadien Mahamat Hissène avait affirmé vendredi soir que "les menaces de riposte du régime soudanais" ne feraient pas "plier les forces tchadiennes".
De son côté, Abdallah Masar, conseiller du président soudanais Omar el-Béchir, a jugé que les deux pays étaient montés l'un contre l'autre par une tierce partie.
Il a évoqué "des éléments étrangers cherchant à entraîner le Soudan dans une guerre", sans donner plus de détails.

(Nouvelobs.com)
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article