Le heros national Mahamat Hamouda Béchir

Publié le par Waldar

 

Le colonel Mahamat Hamouda Béchir est désormais devenu incontestablement un héro national, personne aujourd’hui même les debystes ne pourront nier la noblesse et le courage de cet homme. Ceux qui ont fait face à cet homme aux champs de combat vous diront que cet homme ne recule devant rien, qu’il s’est battu jusqu'à la dernière cartouche. Ceux qui l’ont vu à la télévision te diront que cet homme défend une cause pour laquelle il est prêt à donner sa vie, que son visage dégage honneur et dignité…

La cause que défend le Cl Hamouda est celle du peuple qui aspire à la liberté et la justice, cette cause est celle d’un homme qui réclame ses inaliénables droits même prisonnier du tyran.

« Nous réclamons nos droits en tout temps » disait le Cl Hamouda

Ce mythe qui dit que les libertés et les droits les plus fondamentaux que d’autres peuples prennent pour acquis ne sont pas destinés aux Tchadiens, doit tomber. Le colonel Hamouda, prisonnier du tyran l’avait dit haut et fort aux yeux du monde entier, les bras ligotés, entouré de ses geôliers « le fait que je sois prisonnier ne change en rien la cause pour la quelle nous luttons, en tout temps nous réclamons nos droits ! » En effet, même en étant prisonnier du tyran, Hamouda ne s’est pas abstenu de revendiquer ses droits.

Contrairement a beaucoup des ses compatriotes qui ont baissé les bras et accepté de vivre dans l’indignité la plus totale, Le colonel Hamouda refuse de vivre dans l’indignité. Peut-être que ces propos tenus devant le tyran lui coûteront la vie, si tel est le cas personne ne dira qu’il est mort lâche ou sans honneur ou que le Cl Hamouda a vécu dans l’indignité. L’histoire du Tchad se rappellera de lui pour toujours, n’est-ce pas dit-on que la tragédie des peuples révèle des grands hommes.

Chers compatriotes, l’histoire du monde nous apprend qu’il faut lutter pour aspirer à la liberté et à la justice, qu’il faut lutter pour prendre son destin en main, qu’il faut lutter pour vivre dans la dignité. Il n y aura point de liberté ou de justice sans la lutte. Ne pensez pas que Deby et la France se réveilleront un jour pour dire « ok voilà vous êtes libres, il y aura demain les élections libre… ». Dans cette lutte que mènent le Cl Hamouda et ses camarades d’armes, certains ont déjà disparus et d’autres mourront encore. Certes, ses compagnons continuent de souffrir, mais à la fin, ceux qui auront survécu à cette périlleuse, vivront librement et dignement.

Un groupe d’hommes réuni sous un arbre s’est soulevé contre un des plus grands empires de l’histoire du monde, pour refuser la tyrannie et réclamer la liberté. A cet instant précis de l’histoire ils ont décidé de prendre leur destin en main. Grace à leur courage nous avons aujourd’hui les Etats-Unis d’Amérique. Si les patriotes américains avaient accepté la tyrannie et avaient espéré que l’empire britannique allait revenir dans ce sens pour leur accorder la liberté, les USA n’existeront pas aujourd’hui.

Loin de moi l’idée de vouloir comparer ici le Tchad aux USA ou l’empire britannique au régime de Deby, mais juste pour dire qu’il faut des fois oser. Il ne faut surtout pas se croiser les bras et espérer qu’un jour le changement s’opère spontanément. Pour avoir ses droits, il faudrait les exiger comme le Cl Hamouda ou du moins juste les réclamer.

Cher compatriote, toi qui ère à travers les monde entier à la recherche d’un monde meilleur, toi qui croupit sous la pauvreté dans un coin du Tchad, toi qui vit dans une des nombreuses geôles du Tyran, écoute les mots du Cl Hamouda et regarde l’expression de son visage. Ils te diront de garder espoir car de grès ou de force Deby partira.

Peut être que certains mettraient en question les intentions réelles des forces de l’UFR, mais personne ne pourra leur nier le droit de vouloir vivre librement et dans la dignité.

Abakar Banda
Abakarb@gmail.com

Commenter cet article

sur ambenatna 17/05/2009 18:21