Tchad: Le régime de la terreur

Publié le par Waldar




Depuis que Idriss Déby a chassé du pouvoir Hissein Habré, on peut affirmer qu’il n’a pas connu le repos. Presque tous les ans, il est confronté à des mouvements rebelles qui manquent de le renverser. L’homme s’est endurci et se voit mourir au pouvoir, surtout depuis que le pétrole a jailli du sous-sol de son pays. C’est ainsi qu’il a déverrouillé la Constitution, avec l’objectif, malgré les discours qu’il tient sur la compétition électorale, de s’éterniser au pouvoir et de ne jamais passer la main. Ayant de ce fait bouché la voie à toute alternance pacifique, le président tchadien ne dort plus que d’un œil face aux mouvements rebelles qui ont décidé de le bouter hors de N’Djaména. Deby est également connu pour être un expert dans l’art de casser de l’opposant. Tous ceux qui n’ont pas pu s’exiler sont aujourd’hui six pieds sous terre pour les corps qu’on a pu retrouver ou purement et simplement portés disparus. Cela ne l’émeut guère tant qu’il garde son fauteuil présidentiel.

 

maliweb

Commenter cet article