Le conflit Tchado-Soudanais"doit être résolu même par la force", a estimé le numéro un libyen Mouammar Kadhafi

Publié le par Waldar

Cen-Sad : La force pour obtenir la paix

Le conflit entre le Soudan et le Tchad, qui s'accusent mutuellement de soutenir des mouvements rebelles, "doit être résolu même par la force", a estimé vendredi à Sabratha (Libye) le numéro un libyen et président en exercice de l'Union africaine, Mouammar Kadhafi. "Le problème entre le Soudan et le Tchad doit être résolu même par la force et par des sanctions pour imposer la paix", a déclaré le colonel Kadhafi à l'ouverture d'un sommet de la Communauté des Etats sahélo-sahariens (Cen-Sad) en présence des présidents tchadien Idriss Deby et soudanais Omar el-Béchir.
Le colonel Kadhafi a déclaré toutefois qu'il "comptait sur la sagesse de Béchir et de Deby pour qu'ils assument leurs responsabilité vis-à-vis de leurs peuples et de l'Afrique".

Il a indiqué qu'il "convoquerait deux délégations de haut niveau des deux pays pour mettre fin au problème, sous l'égide de la Cen-Sad".

Le dirigeant libyen n'a pas donné de précisions sur l'usage de la force et les sanctions. L'Union africaine est déjà présente au Darfour, une région du Soudan en guerre civile et frontalière du Tchad, au sein d'une force mixte de maintien de la paix avec l'ONU (Minuad).

Le guide de la révolution libyenne a exprimé par ailleurs sa colère quant à l'absence de la majorité des dirigeants des chefs d'Etats des pays membres. Seulement une dizaine parmi les 28 pays membres étaient présents.

Le Togo est représenté par le ministre des Affaires étrangères, Koffi Esaw.

Le Soudan et le Tchad s'accusent mutuellement et régulièrement de soutenir les insurgés qui veulent à tout prix renverser leurs gouvernements respectifs.

Le 11e sommet de la Cen-Sad doit discuter vendredi et samedi à Sabratha, à 65 km à l'ouest de Tripoli, des conflits entre le Tchad et le Soudan, ainsi que de la situation en Somalie et en Mauritanie et de l'évolution de l'Union africaine.

republicoftogo
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article