‘‘Le Petit Fou’’ l’animateur vedette du RNT s’est éteint

Publié le par Waldar

Cefod:Noumasseri Désiré, alias Le Petit Fou, l’animateur vedette de la Radio Diffusion Nationale Tchadienne (RNT) vient de s’éteindre au petit matin du jeudi 11 juin 2009 à l’Hôpital général de Référence nationale de N’Djamena, de suite de maladie.

La nouvelle, tel un couperet, a mis en émoi, les auditeurs de la RNT, ou mieux, tous les Tchadiens, longtemps habitués à la voix inoxydable du présentateur de l’émission Aube dominicale.

Ce décès vient compléter la longue série noire que traverse la presse tchadienne, avec la récente disparition du directeur la radio Arc-en-Ciel Emmanuel Touade ou en encore de Ngemadji Djimasngar, rédacteur en chef de l’hebdomadaire Notre Temps.

Des hommages ont passé en boucle sur les différentes stations pour saluer la personnalité et le professionnalisme de l’illustre disparu.

Va en paix cher Petit Fou

Mbaidedji Ndjenodji Frédéric

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Tamana 13/06/2009 11:05

Mieux que les trois jours de deuil national décrêtés pour la mort du président Gabonais Omar Bongo, celui-là, Noumasséri Désiré alias "Le Petit Fou" qui est plus dans nos coeurs que ne l'est l'illustre disparu du bord de mer de Libreville, mérite ces trois jours de deuil national et de vibrants hommages. Par son professionnalisme et son talent, il était un des meilleurs personnages que le Tchad aura connu dans son histoire contemporaine. Des mérites qu'un pays dont l'Etat est on ne peut plus "Voyou" n'a pas su récompenser pendant que des incompétents et criminels de grands chemins se la coulent douce, privilégiés qu'ils sont! Ce "Petit fou" aurait vu le jour ailleurs qu'au Tchad qu'il aurait été une star à la mesure de sa valeur. Hélas, chez nous, l'Etat "voyourisé" ces dernières décennies ne reconnaît que les crapules, bandits, délinquants et criminels de tout acabit! Sans doute même que "Petit fou" serait mort, dans un petit réduit de l'hôpital général de N'Djaména, dans l'indifférence totale des autorités qui iront dire une hypocrite oraison funêbre à son inhumation. Même abandonné à ton triste sort et mort dans l'indifférence de tes autorités, "Petit fou", tu resteras, pour nous citoyens lambda, une vedette inoubliable, une voix qui résonnera toujours dans notre esprit et dans nos coeurs! Nous ne te pleurerons pas en "trois jours" mais pour toujours, nous nous souviendrons toujours du réveil dominical que tu rendais agréable à tes compatriotes. Et sans que cela soit décrêté car l'élan des coeurs que suscite ta disparition est plus fort que l'émotion decrêtée pour un pion "françafricain" qui a contribué à nous maintenir sous un pouvoir "voyourisé" qui ne reconnaît même pas les mérites de ses valeureux citoyens. "Petit fou" va en paix et repose-toi dans la misécorde du Juste Père! Salut!