Il s’agit du Général Félix MALLOUM NGAKOUTOU BEY-NDI, ancien Président du Tchad

Publié le par Waldar


Félix Malloum


Le général Félix Malloum est mort vendredi 12 juin, à l'Hôpital américain de Neuilly (Hauts-de-Seine). Il avait 76 ans. Il avait dirigé le Tchad de 1975 à 1979.

Né le 10 septembre 1932 à Fort-Archambault (aujourd'hui Sarh), il combat au sein de l'armée française pendant la guerre d'Indochine. Après l'accès du Tchad à l'indépendance (1960), Félix Malloum devient le premier chef d'état-major de l'armée de son pays. Arrêté en 1973 sur ordre du premier chef d'Etat du Tchad, François Tombalbaye, il est libéré en 1975, à la faveur d'un coup d'Etat contre ce dernier. La même année, François Tombalbaye est assassiné ; Malloum lui succède. Instabilité, troubles fomentés par des groupes rebelles : la situation du Tchad ne se normalise pas après son accès au pouvoir. En juin 1977, la France, qui est liée depuis un an au Tchad par un accord de coopération militaire renouvelé par le premier ministre de l'époque, Jacques Chirac, lui fournit un appui logistique pour lui permettre de faire face à une offensive des rebelles dans le nord du pays. En 1979, le conflit armé avec les troupes d'Hissène Habré se déclenche. Félix Malloum est chassé du pouvoir.


Il était revenu au Tchad en 2002, après vingt-trois ans d'exil, et bénéficiait des avantages accordés aux anciens présidents.

Lemonde

Commenter cet article

haroun 17/06/2009 17:02

Lemonde peut-tu venir avec quelque chose de nouveau? nous connaissons l'histoire de Malloum. Bien sur il s'agit de lui et personne n'a dit le contraire.