le général Ali Abdallah Nassour: moins productifs ou intelligence avec l’ennemi

Publié le par Waldar

Remaniement ministériel


Selon Le Temps, le 5 juin dernier, le fait majeur du léger réaménagement du gouvernement de Youssouf Saleh Abbas est l’éjection du général Mahamat Abadallah Nassour qui occupait le ministère des Mines et Géologie. Selon plusieurs sources, écrit le journal, il serait pressenti pour assumer d’autres responsabilités.

N’Djaména bi-hebdo relativise en affirmant que le départ de ce général, membre du sérail, ne surprend pas. Très affaibli par la maladie après les combats des 2 et 3 février 2008 de N’Djaména où il était le commandant des opérations à la tête des forces loyalistes, le général Ali Abdallah Nassour était compté parmi les ministres les moins productifs. Même si par fantasme certains N’Djaménois ont attribué son départ du gouvernement à sa probable intelligence avec l’ennemi, la rébellion armée, Mahamat Ali Abdallah Nassour n’appartient pas au clan qui combat le régime de Déby Itno. Les deux nouveaux qui font leur entrée sont respectivement Moctar Moussa et Ahmat Karambal.

« Remaniement, du badigeon », estime de son côté l’éditorialiste de L’Observateur qui affirme qu’au-delà de l’éviction de Mahamat Ali Abdallah, ce qui cloche, c’est la cadence avec laquelle interviennent ces remaniements. Le dernier remaniement ne remonte qu’au 23 mars 2009. A ce rythme d’un remaniement par trimestre, le temps des passations de service et vous voilà sorti par l’autre porte. Derrière toutes ces ballades des ministres d’un poste à un autre, c’est à peine s’ils ont le temps d’ouvrir un dossier, ce qui explique que bien de projets croupissent dans les tiroirs.

cefod

Commenter cet article