A la découverte du bassin pétrolier de Bongor

Publié le par Waldar

Tchad et Culture consacre un dossier de huit pages au bassin pétrolier de Bongor. Lorsqu’on parle de pétrole tchadien, l’on a d’abord à l’idée celui du bassin de Doba en exploitation en 2004, écrit le journal. Mais un second bassin, non moins prometteur, celui de Bongor, connaît des travaux déjà très avancés. Notre confrère rapporte que le 13 août 2008, le ministre du pétrole, Mahamat Nasser Hassan, annonçait la découverte en mai 2008 du brut léger, 47° API similaire au brut de Sédigui (Lac Tchad) dans le Bassin de Bongor par la société chinoise CNPC. Toutefois par rapport aux droits des populations, le journal relève que les lamentations commencent avec le lot de déguerpissement, non-emploi des autochtones dans les travaux, manque d’intervention dans les structures communautaires de développement de la localité, etc. Tchad et culture s’est appesanti sur les conditions de travail rendant les travailleurs vulnérables et la difficile question d’accès à l’information auprès de la compagnie chinoise.
cefod

 

Commenter cet article