Nous voulons la démocratie au Niger

Publié le par Waldar

Nous voulons la démocratie au Niger

Les partisans du Tazarché nous disent régulièrement que nous avons peur que les gens votent au referendum, que nous ne voulons pas de la démocratie.

Ils se trompent, nous voulons la démocratie au Niger, la démocratie totale. Il faut le dire, la démocratie ce n'est pas le vote. Voter fait partie de la démocratie, mais voter n'est pas la démocratie.

La démocratie, c'est le respect des droits de tous les citoyens. C'est le respect des lois et des institutions. La démocratie c'est le respect du droit à exprimer ses opinions librement, c'est respecter la liberté de la presse. La démocratie c'est l'obligation des dirigeants à rendre des comptes au peuple. Dans la démocratie, les dirigeants, dont le président, sont des citoyens comme les autres, ils doivent même être plus intègre que les autres dirigeants.

Le président Mamadou Tandja n'est pas un démocrate. Il viole la loi et les institutions. Il bafoue le peuple nigerien. Pourquoi cet homme veut rester président. Il dit qu'il veut finir ce qu'il a commencé. Mais tous les dictateurs disent ça. Pourtant, en 10 ans, il aurait dû faire avancer le pays, mais rien n'a changé. Surtout, il se croit supérieur aux autres Nigériens, il les méprise. Il insulte tous les Nigeriens, car il croit qu'il est le seul à pouvoir sauver le pays. Il se trompe. Plusieurs Nigeriens sont capable d'être de bons présidents. Etre démocrate c'est accepter que d'autres deviennent président et travaillent pour le pays. Personne n'est indispensable. Surtout que Tandja a un très mauvais bilan. Tandja se prend pour un sauveur, mais il détruit ce pays. Il nous entraine vers la dictature et la guerre civile.

Le Niger est en danger, c'est toujours un des pays les plus pauvre du monde. L'exploitation de l'uranium n'a jamais enrichi le peuple nigerien. L'exploitation du pétrole de l'est n'enrichira pas les Nigeriens si ce gouvernement reste en place. Tout comme le gazoduc allant du Nigeria et l'Algérie et qui traversera le Sahara Nigerien n'enrichira pas le peuple tant que Tandja sera au pouvoir.

D'autres dangers menace le pays. Dans le nord, le feu n'est pas éteint. Le MNJ, le FPN et le FFR n'ont pas abandonner leurs revendications. A l'ouest, la milice malienne du Gandaiso, des Peulhs attaquant les Touareg, peut se déplacer librement au Niger. Sous la pression le Niger avait arrêté le chef du Gandaiso Amadou Diallo et transféré à Bamako. Mais celui-çi est à nouveau libre et ses hommes se déplacent au Niger.
A l'est dans la région de Diffa, un mouvement présent sur internet mais peut-être aussi dans la rue et qui s'appelle l'Union des Kanouris du Niger pour la Démocratie (UKND), dit qu'il se prépare à la lutte armée pour défendre les Kanuris du Niger, du Nigeria, du Cameroun et du Tchad. L'UKND a fait des menaces racistes contre les Touareg, les Toubous, les Peulhs et les Arabes Mahamides. Enfin, Al Qaida au Maghreb Islamique (AQMI) a prouvé que ces islamistes radicaux pouvait se déplacer dans tout le Niger sans aucun problème.

Avec toute ces menaces, le pouvoir devrait essayer d'unir les Nigériens, mais il les divise avec le tazarché et le coup d'état que Tandja est entrain de faire. Que va t-il se passer maintenant? Tandja e le soutien de l'état major de l'armée, mais de nombreux officiers militaires sont mécontent. Tout le monde a peur.

Heureusement, ce dimanche 5 juillet, les Nigeriens ont voulu dire leur amour de la démocratie en mainfestant en masse à Niamey. Ce même jour, Nicolas Sarkozy a affirmé que le Niger s'éloignait de la démocratie. Remerçions le président français, après toutes les erreurs qu'il a fait en Afrique, notament au Tchad voisin, il vient de dire de bonnes paroles.

Espérons que Tandja, Seyni Oumarou, Tchanga, Ben Omar et tous les pro-tazarché vont enfin comprendre que la démocratie c'est le respect des lois. Qu'ils vont comprendre qu'ils sont entrain de détruire le Niger avec leur projet de referendum.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article