Le Tchad accusé d'avoir bombardé l'ouest du Darfour

Publié le par Waldar

Le Tchad accusé d\'avoir bombardé l\'ouest du Darfour

Le Soudan a accusé jeudi le Tchad d'avoir effectué des raids aériens sur le Darfour, situé dans l'ouest du pays, dans une zone sensée abriter des rebelles tchadiens, selon la presse soudanaise.

Le site Internet du Centre de presse soudanais, qui est considéré comme proche des services de renseignement soudanais, précise que deux avions tchadiens ont bombardé la région d'Umm Dukhun, située dans l'ouest du Darfour.

Ce site Internet, qui cite des officiers soudanais, a indiqué qu'il n'y avait pas eu de victimes et précisé que l'armée soudanaise était «en alerte» et attendait «le feu vert pour riposter», des informations impossibles à vérifier.

En mai, les rebelles tchadiens de l'Union des Forces de la Résistance (UFR), avaient déclenché une offensive contre la capitale tchadienne N'djamena qui avait été repoussée et les rebelles tchadiens avaient regagné leurs bases soudanaises.

De son côté, l'UFR a annoncé que l'aviation tchadienne avait attaqué jeudi deux villages dans la région de Tissi, dans le sud-est du Tchad, de l'autre côté de la frontière soudanaise.

«Cette attaque a causé la mort de nombreux civils et en a blessé beaucoup d'autres», selon un communiqué de l'UFR publié à Khartoum où l'UFR a des représentants.

La réalité de cette attaque n'a pu être confirmée de source indépendante, mais les rebelles tchadiens affirment que 50 personnes ont été tuées et cent autres blessées.

Le Tchad accuse depuis des années le Soudan de soutenir une rébellion qui chercherait à renverser son président Idriss Deby Itno. De son côté, Khartoum accuse le Tchad de soutenir des ethnies minoritaires dans la province soudanaise du Darfour.

 

cyberpresse

Commenter cet article