Démission d'un juge d’instruction: "Je refuse de cautionner une justice injuste"

Publié le par Waldar

Un juge d’instruction démissionne

cefod:N’Djaména bi-hebdo fait un zoom sur la démission de M. Ali Abdoulaye, juge d’instruction du troisième cabinet, chargé des affaires économiques et financières. Notre confrère publie en filigrane les passages de la lettre de démission adressée au chef de l’Etat : ‘‘je suis de ceux qui croient encore à la justice de mon pays et j’ai voulu faire en sorte que, dans le traitement de mes dossiers, les justiciables sentent cela et croient à ce que je fais. Je sais que ce n’est pas facile, compte tenu de ce qu’on vit tous les jours dans cette maison. Je suis arrivé à un stade où je ne peux plus continuer à travailler dans cette justice à double variante. Je refuse de cautionner une justice injuste. Je n’accepterai jamais d’être le dindon de la farce’’. Le bi-hebdo estime que cette démission sonne comme un réquisitoire implacable du système de gestion du Tchad et prouve qu’il est possible de cautionner l’injustifiable. Enfin le journal conclut que Ali Abdoulaye vient d’administrer une leçon qu’il y a une vie en dehors de l’administration, et que l’on ne peut pas indéfiniment trahir sa propre conscience.

Commenter cet article