TALINO MANU: Quelques renseignements Biographiques

Publié le par Waldar

TALINO MANU

 

Quelques renseignements Biographiques

 

C’est finalement le samedi 12 septembre 2009 que le grand artiste tchadien, Talino Manu, sera inhumé  à N’Djaména. Rappelons qu’il est décédé des suites d’accident de circulation sur l’axe Kélo – Bongor le 03 septembre 2009. A défaut d’être présent aux obsèques de mon ami artiste, Talino Manu, je tiens à vous dire l’essentiel sur ce personnage que l’humilité et la modestie caractérisaient.

 

Mohammet Emmanuel YALIM, plus connu sous le sobriquet ‘’Talino Manu’’ est né le 22 juillet 1966 à Sarh(Préfecture du Moyen Chari), dans une famille qui lui a dores et déjà réservé les conditions de devenir musicien : le père jouait à l’accordéon et à la guitare, et le grand frère est un passionné des instruments de musique moderne. Déjà à  l’école primaire, sa vocation de devenir musicien était claire et certains amis lui conseillaient de créer un groupe de musique. C’est ainsi qu’en 1974, Talino Manu a fait ses débuts dans le groupe ‘’Les amis de bouta’’ avant d’intégrer le groupe ‘’Succès Mélodie’’ en 1975. Ses talents artistiques lui ont valu l’estime des frères Kalami Toumssa avec lesquels ils avaient mis sur pied en 1978 le groupe ‘’Sig Saï’’ qui malheureusement n’a pas fait long feu à cause de la guerre de 1979 qui a ravagé le pays.

 

Arrivé à Moïssala à la suite des événements de 1979, Talino Manu retrouva les frères Issa et Mamadou NGABA et de cette rencontre naquit le groupe ‘’Tout bouge’’. Les talents musicaux de Talino Manu ne pouvaient guère laisser indifférent les nombreuses formations musicales qui évoluaient dans la zone méridionale du Tchad. C’est ainsi que l’orchestre Chari – Jazz, à la veille d’un grand concert, a fait appel à Talino Manu pour remplacer un musicien à la guitare solo. Ce fut l’entrée de Talino dans l’orchestre Chari – Jazz qu’il prendra même la tête à la grande surprise de tout le monde. Des tournées s’enchainaient, des nouvelles compositions de Talino rythmaient les pas de danses des mélomanes : Lola, Kadi Laure, Sophie, Kalité, etc…

Mais, Talino Manu est resté très peu de temps dans l’orchestre Chari – Jazz car sa vision artistique n’a jamais été partagé par les autres musiciens. Des dissensions ont occasionné son départ. Il intègre l’orchestre ‘’Africa Mélodie Rénové’’ qui le courtisait depuis fort longtemps.

En 1989, après une brillante carrière, couronnée de succès dans Africa Mélodie Rénové, débute l’aventure Ouest africaine en commençant par Abidjan où il devrait s’inscrire à l’Institut des Arts Africains(INA). Des contraintes lui ont amené à quitter Abidjan pour continuer à Lomé(Togo). Sa rencontre avec l’homme d’affaires PEDRO Lazare a permis la sortie d’une cassette qui, malheureusement, a été mal diffusée. On y retrouve des compositions phares de Talino: Renaissance,

5 kilos, etc…

En 1991, c’est grand retour au pays marqué par la création de son propre groupe ‘’SAFI MUSI’’. En très peu de temps, le groupe de Talino enchainait des tournées à l’intérieur, comme à l’extérieur, du pays et commençait à faire fureur. Tenace et convaincu de son art, Talino Manu fait sortir son premier album dont le titre est ‘’Persévérer’’, c’était au mois de mars 2000. Album enregistré intégralement à Avignon(France) et produit par le tchadien Timothée BEGUEPLAT qui n’a pas hésité à manager l’artiste pendant un certain temps. Signalons que cet album a impressionné le Seigneur Rochereau, alias TABU LEY, lors du Centenaire de N’Djaména.

En 2002, Talino Manu bénéficia d’un autre séjour en France pour sortir son dernier album ‘’Il faut oser’’, album produit par un jeune promoteur tchadien du nom de Francis ADOUM PACO. C’est dans le cadre de la promotion de cet album que Talino Manu trouva la mort au Tchad, laissant  ainsi 07 enfants orphelins.

Auteur, compositeur, guitariste, … Talino est une figure emblématique de la musique tchadienne que malheureusement la mort emporta si tôt.

Lauréat national du concours de la meilleure chanson organisé par la Fondation Internationale pour la Culture des Arts Africains en 1987 et lauréat du concours de la meilleure chanson sur les MST/SIDA organisé par le Bureau National de Lutte contre le SIDA au Tchad(1988).

 

Enfin, par décret en date du 5 septembre 2009, Mohammet Emmanuel YALIM alias  Talino Manu est nommé dans l'Ordre National du Tchad à titre posthume pour service rendu à la République du Tchad AU GRADE DE CHEVALIER .

 

 

MOUDALBAYE Irénée

Entrepreneur Culturel

Commenter cet article