Ahmat Pécos, un oublié du cinquantenaire

Publié le par Waldar

Ahmat Pécos, un oublié du cinquantenaire

Le Progrès souligne un absent de marque parmi les artistes honorés pour avoir marqué l’histoire du Tchad. Notre confrère fait écho du désarroi de la famille de feu l’artiste Al hadj Ahmat Pecos, de son vrai nom Mahdi Sidick qui ne comprend pas le fait que son fils soit oublié par le comité charg » de désigner les artistes ayant marqué l’histoire du pays. La famille plaide pour l’immortalisation de l’auteur de « Enfant du Tchad ». « Abéché l’a honoré, en baptisant la maison de la culture en son nom. Mais la ville de N’Djaména est restée de marbre à cet appel. Que la nation n’oublie pas son Ahamat Pecos ! Qu’on le sorte de l’oubli, en lui rendant un hommage digne ! », suggère Abba Mahamat, fils de l’artiste disparu.

 

 

cefod

Commenter cet article

Psge pecos Facebook 04/11/2011 17:31



Tu est reste et reste toujours dans nos memoire, on ta pas oublier