la pseudo société civile tchadienne, quelle différence avec les gens du MPS ?

Publié le par Waldar

Je n’ai pas l’habitude d’écrire sur le net, aussi, veuillez excuser mon style.

 

Enoch Djondang a écrit un texte truffé d’inexactitudes sur la diaspora tchadienne et ses prises de position sur le net. Je dois dire que je ne fais pas partie de cette diaspora puisque je suis au pays avec M Djondang.

 

Tout d’abord, je tire mon chapeau à la diaspora, malgré les difficultés dans lesquelles elle vit, elle n’a pas oublié son pays et courageusement, elle s’exprime et apparemment, cela dérange M Djondang, la diaspora travaille  et produit beaucoup de choses intéressantes sur notre pays.

 

Avec sa seule volonté, elle a taclé le pouvoir multimilliardaire MPS et ses souteneurs dont fait partie M Djondang. Pourquoi a t-on interdit aux tchadiens de lire certains sites  et blogs, si ce qui est écrit, est si déconnecté de la réalité comme vous dites. Les gens photocopient et se distribuent les articles des  sites et blogs  alors je me demande de qui vous parlez.

Aujourd’hui, vous prenez la moitié des membres du gouvernement, ce sont des gens qui ont été dans la diaspora qui a un moment fait de la politique qui ont fait la même chose que ceux que vous critiquez.

 

Quelque temps après l’assassinat de Maitre Joseph Behidi (premier président de la ligue tchadienne des droits de l’homme) par Deby, vous avez tranquillement accepté d’être secrétaire d’état du même Deby ,vous qui êtes devenu aussi président de la LTDH. De cette époque date vos relations avec les Erdimi   qui vous ont grassement rétribué pendant votre passage au gouvernement .Par la suite, vous faisiez parti de ce réseau avec certains journalistes de la presse privée qui receviez régulièrement des enveloppes des Erdimi jusqu’à leur départ. J’attire l’attention des gens sur le fait que jamais la presse privée au Tchad n’a un jour dit quelque chose de mauvais sur les Erdimi ,ils tapaient  sur Deby seulement alors qu’ils étaient de grands acteurs  aux cotes  de Deby. A la fuite  des Erdimi  , certains des membres du réseau ont tout dévoilé.

 

Aujourd’hui, puisque vous dites que la diaspora raconte des histoires , alors racontez nous les vôtres ,celles qui se passent sous vos yeux, sur le plan des droits de l’homme ,puisque Deby a dit que vous étiez des fonctionnaires des droits de l’homme ,racontez  nous ce beau pays dans lequel vous vivez et que la diaspora doit regagner « tard que jamais ».

 

Aujourd’hui, vous faites parti du staff de M Gilles DESESQUELLES, le gourou de Deby , alors est-ce étonnant que vous vous en preniez à la diaspora ? C’est votre contribution pour espérer décrédibiliser ses écrits et exécuter fidèlement votre boulot. Votre position depuis des années est la politique de l’autruche , je ne dis absolument rien de ce que vivent les populations ou comment va le pays mais quand j’écris ,j’emploie des termes généraux et abstraits et j’englobe tout le monde dans le même sac comme cela je suis tranquille , je voyage aux frais de L’UE en Afrique du Sud , partout où il y a des séminaires , j’ai ma place assurée et mes perdiems , sans compter que par ma position non alignée , je suis cool et je fais des affaires avec des parents (terrains, marchés de consultance grossis). Sans compter que pour les  diplomates  et journalistes français, je suis une mine de renseignements sans fin  sur les tchadiens, ceux qui étaient les  anciens Fans, attention, pas d’erreurs… Sur la rébellion, je suis un spécialiste à votre service.. Sur l’histoire du Tchad, j’ai ma version revue et corrigée selon mes lunettes ethniques.

 

Quoi de plus facile, de rester peinard au pays et de prétendre donner des leçons à la diaspora, tu es libre de faire comme tout le monde, c'est-à-dire remplir ta panse,  mais tu es loin de donner des leçons à la diaspora, le Tchad appartient à tous les tchadiens, de multiples raisons non politiques ont poussé les tchadiens à s’installer à l’étranger, rien qu’en Cote d’Ivoire, il y a plus de 40 médecins qui y travaillent. Comme ces gens ne parlent pas politique, ils peuvent rentrer au pays sans problème,  selon la vision de M DJONDANG  . Vous, les autres qui parlez politique, dénoncez le régime de Deby, si vous rentrez  dans votre pays, c’est que vous vous êtes reniés. 

 

C’est cela, la pseudo société civile tchadienne, quelle différence avec les gens du MPS ? Ils sont pires parce que les gens du MPS eux, avancent à découvert au moins…


Adoum Issa
  

Commenter cet article