Le Tchad ne s'opposerait pas à un éventuel retrait du Tchad des soldats français de l'opération Epervier

Publié le par Waldar

Le Tchad ne s'opposerait pas à un éventuel retrait du Tchad des soldats français de l'opération Epervier, a déclaré le président tchadien, Idriss Déby Itno, à l'issue une audience vendredi avec son homologue français, Nicolas Sarkozy.

"Le retrait des soldats de l'opération Epervier du Tchad est une décision souveraine qui appartient à l'Etat français. Pour ma part, je puis assurer que le Tchad ne s'opposera pas à la fermeture de cette base, si la France le décidait", a notamment indiqué le président tchadien à la presse.

Près de 1200 soldats français sont pré-positionnés au Tchad dans le cadre de l'opération Epervier, déclenchée en 1986 par la France pour dissuader l'avancée des troupes libyennes au-de là du 16ème parallèle, rappelle-t-on.

Les soldats français de l'opération Epervier ont aidé l'armée nationale tchadienne (ANT) en renseignement, en assistance médicale et en appui aérien lors des différentes offensives des rebelles sur N'Djamena.
Grioo

Commenter cet article