les sorts difficiles des refugiés politiques tchadiens a cotonou

Publié le par Waldar

le sort des Tchadien au Benin
Souleymane Bachar
les refugiés politiques tchadiens a cotonou reconus par le Haut Commissariat aux refugie de l'ONU,sont considere comme des rebelles et ennemis du peuple.

cet acte constitue a notre avis un danger et une grave infraction portée aux principes et regles qui regissent le droit human , international et viole l'article 1er,A,2 De la convention de Geneve de 1951 et la convention de L'OUA de 1969.


En effet apres le sommet de l'Organisation pour l'Armonisation en Afrique du Droit des Affaires (OHADA) tenus a Ndjamena,
le redoutable Directeur de l'ANS (Agence National de Securite) est arrivee a Cotonou au Benin et a Lome au Togo, pour corrompre le service des renseignement generaux par l'accord du Ministre de l'interieur et de la Securite Publique Mr: ARMAND Zinzindonoue afin de rendre la vie difficile aux opposants tchadiens consideré par le regime sanguinaire de Deby comme des rebelles et ennemis du peuple, apres l'attaque a domicile des tchadiens le soir du 21 janvier 2010 aux 4em Arrondissement a SODJEATIME ouest, Aujordui la forte presence des ageants corrompus aux deux frontier es qui lie le Benin et le Nigeria et celle du Benin Togo.

Nous demendons a toute les Organisation Defendent le Droit de l'Homme et a la Nation Unis d'intervenir aux pres des autorite Beninois de mettre fin a toute ces arrestation et humuliation a l'egard des Tchadiens vivant a Cotonou et de liberer tout les detenus.




Hassane BACHAR


+22997777643


PORTO NOVO/Benin

Commenter cet article