Monnaie unique africaine: la fin du franc CFA ?

Publié le par Waldar


La politique de l’autruche ne nous conduira pas loin, et le débat sur la création de la monnaie africaine doit être mené aussi bien par les financiers, les décideurs que par les cadres de notre pays sur la place publique. En effet, le débat sur la monnaie est devenu, depuis la première République, un sujet tabou dans notre pays, alors que ceux qui garantissent notre monnaie, le franc Cfa, aujourd’hui, sont dans des difficultés financières jamais atteintes depuis la seconde guerre mondiale.

Selon l’Afp : ‘’les ministres des Finances de la zone euro, sous pression, devaient se réunir, hier, pour tenter d’enrayer la crise de confiance qui continue d’ébranler l’Union monétaire et d’accentuer l’effort de contrôle de leurs déficits, un effort souhaité notamment par l’Allemagne.

Les grands argentiers des seize pays partageant l’euro se retrouvent à Bruxelles, dans un contexte d’inquiétude renouvelée et de dégringolade de la monnaie unique. L’euro a plongé lundi à son plus bas niveau depuis quatre ans face au billet vert à 1,2234 dollar, et les Bourses asiatiques ont chuté dans la foulée. Les craintes pour la dette des pays européens persistent malgré le plan de soutien à la zone euro de 750 milliards d’euros mis en place il y a seulement huit jours, afin d’éviter une contagion de la crise grecque à d’autres Etats en difficulté. ‘’ En fait, plusieurs pays membres débattent sur la possibilité de sortir de la zone euro.

Or, les pays africains de la zone Cfa subissent les revers des économies liées à l’euro, puisque notre monnaie est garantie par le Trésor français. Par ailleurs, des pays de l’Afrique de l’Ouest, censés être des moteurs de la zone franc, par leur dynamisme économique, ont connu des difficultés politiques et la mauvaise gouvernance financière qui font que l’environnement monétaire s’est considérablement dégradé. Le passage à une monnaie africaine ne peut donc se faire sans l’assainissement des économies de la zone monétaire.

Les solutions doivent donc être trouvées à l’échelle régionale et non forcément à l’arrimage à l’euro, puisque les occidentaux sont à la recherche d’une solution à leur propre crise. Les Africains sont donc contraints, à terme, de créer leur monnaie. Au niveau de l’Europe, selon nos sources, la Commission a proposé mercredi un contrôle au préalable des projets de budgets nationaux et demandé un arsenal de sanctions accru pour les pays trop laxistes. Pour tenter de redresser la barre, d’après nos informations, le ministre allemand de l’Economie Wolfgang Sch?uble plaidera “dans les prochains jours“ auprès de ses collègues de l’Eurogroupe pour la mise en place d’un “programme concerté“ de réduction des déficits budgétaires dans la zone euro. Les Africains doivent sûrement méditer sur ces décisions européennes et trouver des voies régionales de sortie d’une crise économique qui les menace de plus en plus.

Puisque la garantie du franc cfa est aujourd’hui menacée.

Baba Dembélé




Le Républicain

Commenter cet article