Tchad: accrochage entre l'armée et des rebelles dans l'Est

Publié le par Waldar

 Un accrochage s'est produit entre l'armée tchadienne et un groupe de rebelles vendredi dans l'est du Tchad, dans la zone des frontières avec la Centrafrique et le Soudan, sans que l'on puisse faire immédiatement de bilan, a appris l'AFP de sources concordantes.

"Un accrochage s'est produit dans le secteur de Tissi (village tchadien près des trois frontières). L'ANT (armée nationale tchadienne) cherche à déloger les rebelles du secteur et s'est accrochée avec un groupe", a affirmé à l'AFP une source militaire tchadienne.

Ce groupe pourrait être dirigé par le chef rebelle Adoum Yahoud, de même source.

Jointe par l'AFP, une source rebelle tchadienne au Soudan a confirmé l'accrochage, parlant de "combats depuis plusieurs jours dans le secteur".

Lundi dans un communiqué, l'Union des forces de la résistance (UFR), qui regroupe les principales factions rebelles tchadiennes, avait fait état de "bombardements" de l'armée tchadienne et d'un "affrontement au sol", "aux alentours des villages Gadar, Route-Route et Djibel" (est tchadien).

Interrogé lundi sur le sujet, le ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement tchadien, Mahamat Hissène, avait affirmé que les militaires tchadiens étaient "en train de se redéployer sur les différents postes d'observation tout au long de la frontière" avec le Soudan.

"Il y a eu des véhicules de l'armée qui ont sauté sur des mines. Il s'en est suivi un accrochage avec l'ennemi et l'aviation est venue en appui aux forces gouvernementales", avait expliqué le ministre.

En mai, une offensive de l'UFR, depuis ses bases arrière au Soudan, avait été repoussée par l'armée tchadienne au terme de violents combats.

AFP

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article