Tchad: le chef rebelle tchadien Djibrine Dassert exposé à la presse

Publié le par Waldar

Le chef rebelle tchadien Djibrine Dassert, dont la capture a été annoncée le 8 janvier par les autorités mais aussitôt démentie par son mouvement, a été présenté jeudi par N'Djamena à la presse, a constaté un journaliste de l'AFP.

 

Crâne rasé, pieds et mains menottés, vêtu d'une tenue de combat, le colonel Dassert a été présenté aux journalistes afin qu'ils puissent constater son état d'arrestation et le filmer, a expliqué le ministre tchadien de l'Intérieur et de la Sécurité, Ahmat Mahamat Bachir.

"Dassert a été déjà condamné par contumace, il sera mis à la disposition de la justice pour une condamnation ferme", a déclaré M. Bachir.

"Je mets en garde tout mercenaire (nom donné aux rebelles par les autorités tchadiennes, NDLR) qui tenterait ces aventures. Il subira le même sort (que M. Dassert)" a-t-il averti.

Le 8 janvier, l'armée avait annoncé l'arrestation quatre jours plus tôt du colonel Djibrine Dassert et d'une vingtaine de ses hommes à Korbol, dans le sud du Tchad.

Le lendemain, Djédouboum Sadoum, le vice-président du Mouvement pour la paix, la réconciliation et le développement (MPRD) que dirige Dassert, avait démenti dans un communiqué sa capture.

Le colonel Djibrine Dassert est un ancien allié du président Idriss Deby Itno et membre fondateur du parti au pouvoir. Il avait participé à l'offensive ayant conduit à la chute du président Hissène Habré en 1990 et permis l'arrivée au pouvoir de M. Deby.

Djibrine Dassert a ensuite pris les armes contre son ex-compagnon en 2005. Depuis, selon plusieurs sources concordantes, son mouvement est actif dans le sud du pays.

lemonde.fr

Commenter cet article