Un autre employé du journal tchadien La Voix "enlevé" à N'Djamena

Publié le par Waldar

 Un employé de l'hebdomadaire privé tchadien La Voix a été "enlevé" mardi après-midi à N'Djamena par des hommes non identifiés, près de dix jours après le rapt du directeur de ce journal, a affirmé à l'AFP l'avocat de La Voix, Jean-Bernard Padaré.

Selon Me Padaré, joint depuis Libreville, il s'agit du comptable de La Voix, Amadou Bouba Gong-Daba, un Tchadien, qui avait été témoin de l'enlèvement du directeur de publication du journal, Innocent Ebodé, de nationalité camerounaise.

M. Gong-Daba "marchait dans la rue lorsque des hommes en voiture sont venus l'enlever. Ils seraient partis en direction de Linia, où il y a un camp militaire" (environ 50 km à l'est de N'Djamena), a expliqué l'avocat, précisant en avoir été informé par d'autres employés du journal.

Il a indiqué ne pas avoir plus de détails dans l'immédiat.

Jusqu'en fin de journée mardi, aucun commentaire n'avait pu être obtenu de source officielle tchadienne.

Le 20 décembre, le directeur de publication de La Voix avait été enlevé à son domicile par des hommes non identifiés à bord d'une voiture rouge, d'après le récit de M. Gong-Daba à l'AFP, confirmé ensuite par Innocent Ebodé lui-même.

M. Ebodé avait été conduit dans la ville camerounaise de Kousséri, frontalière du Tchad, où il se trouvait toujours mardi, d'après Me Padaré.

Le 22 décembre, le journaliste camerounais avait expliqué à l'AFP avoir "signé sous la menace" un texte qu'on lui a dicté, selon lequel "(il) ne doit plus mettre les pieds au Tchad". Une source militaire camerounaise avait indiqué que le journaliste avait été interrogé par les services de sécurité tchadiens avant d'être reconduit à la frontière.

Innocent Ebodé avait déjà été expulsé du Tchad mi-octobre officiellement pour séjour irrégulier. Il y était retourné début décembre.

Le 3 décembre, la justice tchadienne avait ordonné la saisie de toutes les publications de La Voix, estimant que le journal n'était pas en règle sur le plan administratif.

AFP

Commenter cet article