Vers une nouvelle carte politique

Publié le par Waldar

Vers une nouvelle carte politique

 

 


N’Djaména Bi-hebdo estime qu’il n’y a presque plus de doute, les élections auront bel et bien lieu. Mais avec la particularité que celles-là, plus que toutes les autres avant elles, redessinent une nouvelle carte politique du Tchad. Les législatives en cours donnent un avant-goût de la présidentielle à venir. « Beaucoup de dinosaures de la vie politique tchadienne ont renoncé à la course législative : Kamougué, Alingué, Naïmbaye…Ont-ils enfin pris conscience du poids dévastateur de l’âge ou préservent-ils ce qui leur reste d’énergie pour la présidentielle. Lol et Kassiré, quant à eux, ont renoncé à la présidentielle et vont en alliances aux législatives avec le MPS ». Même dans l’hypothèse où le MPS et ses nouveaux alliés rafleraient la totalité des suffrages nationaux, poursuit le journal, « de quel poids pèserait alors 33 députés (pour Lol et Kassiré) sur 188 ? », s’interroge-t-il. « Quoi que l’on dise, les conditions minimales d’une élection acceptable sont réunies et le tintamarre qui a suivi la publication des listes du MPS imposées par le haut indique que la messe n’est pas dite d’avance », analyse N’Djaména bi-hebdo. A moins que, relativise-t-il, les missions de Kabadi et Mahamat Ali Abdallah à N’Djaména et ailleurs pour remettre de l’ordre dans les rangs, ne produisent des miracles, l’hypothèse probable au sortir des législatives est celle d’une majorité simple ou ‘‘pas majorité du tout’’.

 

 

 

 

cefod

Commenter cet article