Attention, attention la France est nuisible pour le Tchad

Publié le par Waldar


La guerre médiatique précède les combats sur le terrain.

Zoom:La tension qui ne cesse de monter sur le terrain, a été précédée par une offensive médiatique de la part des différentes parties.

Le Tchad dénonce l'agression soudanaise, Khartoum rejette en bloc. On a vu l'ambassadeur du Tchad à Paris Oumar Hissein Taha faire une sortie médiatique, la première, est-ce un signe d'une plus grande inquiétude de l'équipe Deby ? Probablement.

Le porte-parole du ministère des affaires étrangères français a réaffirmé «l'attachement de la France à l'unité et à la stabilité du Tchad» tout en se disant très préoccupé par la situation. Décripté, cela veut dire que la France affiche pour l'instant une attitude attentiste et sa position comme d'habitude sera de s'adapter à la situation militaire et ce jusqu'à au bout. Autrement dit, vigilance, méfiance et détermination.

A N'djaména, la ville est calme, le nouveau CEMGA Aldjinedi a pris ses fonctions ce matin, le ministre de l'intérieur Ahmat Bachir après avoir déclaré que «l'armée nationale avait bouché tous les trous par lesquels s'infiltraient les mercenaires sauvages» et que les populations peuvent dormir tranquillement, a été succédé par le porte-parole du gouvernement, 24 heures après pour dénoncer une agression venue du Soudan. Décidément, le Soudan a bon dos !

Commenter cet article