Soudan: Béchir pourrait se rendre cette semaine au Tchad

Publié le par Waldar

Albechir.jpg

KHARTOUM — Le président soudanais Omar el-Béchir, sous mandat d'arrêt de la Cour pénale internationale (CPI), a l'intention de se rendre cette semaine au Tchad, premier déplacement dans un pays reconnaissant la juridiction de ce tribunal, ont indiqué mardi des responsables soudanais.

"Le président (Béchir) doit se rendre mercredi et jeudi à N'Djamena, à la conférence des chefs d'Etat de la communauté des pays sahélo-sahariens" (Censad), a dit à l'AFP un haut responsable soudanais sous le couvert de l'anonymat, confirmant des informations de presse.

"Le président dirigera la délégation du Soudan au sommet de la Censad", titrait mardi le quotidien soudanais "Al-Akbhar". Selon ce journal, le conseiller présidentiel Ghazi Salaheddine et le chef des services de renseignement soudanais Mohammed Atta feront partie de la délégation.

"Le président Béchir a l'intention de s'y rendre, la décision finale n'est pas encore prise", a nuancé un autre responsable soudanais toujours sous le couvert de l'anonymat.

Les déplacements du président soudanais sont l'objet -selon les destinations- d'une grande discrétion depuis l'émission en mars 2009 d'un mandat d'arrêt de la CPI à son encontre, pour crimes de guerre et contre l'humanité au Darfour (ouest).

La CPI a délivré la semaine dernière un second mandat d'arrêt, cette fois pour génocide, toujours au Darfour, région de l'ouest du Soudan en proie depuis 2003 à une guerre complexe à l'origine de 300.000 morts selon les estimations de l'ONU -10.000 d'après Khartoum- et 2,7 millions déplacés.

 

AFP

Commenter cet article