Equation à une seule inconnue ! - (Satirique) Anti Deby

Publié le par Hamid Kelley

Par Antideby blog


La grande offensive  rebelle de février 2008 sur N'djaména  a donné lieu à un grand cafouillage dans la communication du gouvernement français sur  la crise.


Au début des évènements, il était question d'un conflit inter-tchadien et que la France ne s'y mêlerait. Il était également question de proposition d'exfiltration du dictateur.

Par la suite, nous avons assisté à un revirement spectactulaire, un virage à 180 degrés. En l'espace de quelques heures le discours a radicalement changé. Il a été subitement
invoqué
des arguments aussi bidons que la légitimité du président-voyou, son élection démocratique, la stabilité de la région, etc.

Néanmoins ce dont nous pouvons être sûr c'est que l'échec de février était beaucoup plus du aux dissenssion internes qu'au soutien réel et actif de l'armée française. En effet, rappelez-vous bien  que le président du RFC en son temps avait demandé un partage du pouvoir alors que le bunker Débyque était à portée de fusil. Etait-ce une gaffe monumentale ou un sabotage délibéré du style "si ce n'est pas moi c'est mieux que l'oncle reste en place?"

Ceci dit, ill semble que les choses soient en train de bouger comme nous l'annoncent par bribes certains de nos confrères blogueurs.

Dans la configuration de la future conflagration, on peut retenir les éléments suivants :
- Le Dictateur a perdu deux atouts majeurs que sont le MJE et le RFC qui n'était en fin de compte qu'un élément perturbateur
- L'alliance nationale s'est certainement renforcé en hommes, matériel et surtout en moral

La seule inconnue qui demeure s'est l'attitude du duo Epervier/Eufor. Yaura t-il neutralité ou tentative de sauvetage du dictateur une fois de plus.

Espérons seulement que l'on assiste plus à une poignée de main Déby/Morin come celle de février. Bref ça risque de chauffer dans les jours qui suivent. Donc Wait and See....

 

 

 

 

Commenter cet article